Chanteurs

ABEER NEHME

Soliste « Une symphonie du monde » avec « Ave Verum ».

Abeer Nehme a été décrite comme « la spécialiste de tous les styles » en raison de son talent pour passer d’un style musical à un autre avec virtuosité.

Abeer est également joueuse de qanun et est titulaire d’un diplôme de bachelor avec la meilleure note jamais obtenue en chant oriental de l’USEK (Université Saint-Esprit de Kaslik).

Elle était l’élève d’Aida Chalhoub, directrice du programme de musique orientale à l’USEK. Son talent a été rapidement reconnu par le public libanais, arabe, grec et syrien. Expert en musique ancienne ethnique, Abeer a interprété un album complet de chants syriaques orthodoxes traditionnels (dans le dialecte araméen) avec l’Orchestre philharmonique national syrien, sous le patronage du patriarche syrien d’Antioche, Moran Mor Ignatios Zakka Iwas II.

En tant que chanteuse orientale moderne, elle a joué le rôle principal dans diverses comédies musicales. Abeer est apparu en tant qu’invité parmi les grandes superstars lors de festivals internationaux dans le monde entier et s’est produit en tant que soliste avec plusieurs orchestres.

L’une des compositions, « Abirou Salati » (Parfum de ma prière), est un voyage à travers différents styles de musique, depuis les anciennes traditions musicales des Pères de l’Église, les traditions de prière et le profond spiritualisme jusqu’à l’ère moderne du XXIe siècle.

En savoir plus sur Instagram

JAY ALEXANDER

Soliste « Une symphonie du monde » avec « Im wunderschònen Monat Mai ».

Jay Alexander est l’un des artistes les plus populaires et charismatiques du paysage musical allemand. Il suscite régulièrement l’enthousiasme lors de ses représentations grâce au timbre chaud de sa voix de ténor unique.

Le chanteur, qui est né à Pforzheim, a incarné de nombreux rôles dans différents opéras et on l’entend souvent dans des oratorios et des messes. Avec Marshall & Alexander, il vend des maisons à guichets fermés dans toute l’Allemagne depuis plus de 20 ans.

Dans ses propres concerts, le ténor à la voix radieuse explore avec succès les frontières entre la musique classique et la musique populaire. « Pour moi, le chant a quelque chose de divin. Quand je chante, je ressens la liberté, l’énergie, le pouvoir et la magie de la vie » – une émotion et une passion pures que l’on devine chez Jay Alexander à chaque note chantée, à chaque petit geste.

Après que ses deux précédents albums se soient hissés à la première place des classements classiques allemands, Jay Alexander a réalisé un rêve longtemps caressé avec son sixième CD solo « Serienhits » : Des séries télévisées telles que « Die Schwarzwaldklinik », « Derrick » et « Das Traumschiff » ont fait revivre à des millions de téléspectateurs des moments inoubliables d’une époque glorieuse.

Dans son nouvel album, Jay Alexander se consacre aux célèbres mélodies des titres de la série culte allemande la plus populaire, que le ténor avait écrites pour la première fois et qu’il a fait revivre de sa belle voix. Un plaisir d’écoute unique !

Avec beaucoup d’engagement, Jay Alexander est depuis 2013 l’ambassadeur officiel du « Lebensweg Family Hostel », une maison à Illingen-Schützingen, dans laquelle les familles avec des enfants gravement malades ou en phase terminale peuvent se détendre du quotidien.

Plus d’informations sur https://jayalexander.de/

OKSANA VOYTOVICH

Soliste « Une symphonie du monde » avec « Mein Vaterland ».

Elle est diplômée du cours d’art musical de scène de l’Université d’État des arts de Saint-Pétersbourg.

Depuis 2013, elle est membre de l’ensemble artistique du Théâtre d’opérette de Saint-Pétersbourg, où elle a participé aux productions suivantes : « Aladdin », « Hollywood Diva », « Jekyll & Hyde », « La danse des vampires », « Broadway Hits », « Le comte de Monte Cristo ».

Sa collaboration avec Adrian Werum a débuté dans la comédie musicale « Hollywood Diva », avec laquelle elle a reçu le prix « Masque d’or » à Moscou en 2014 pour la meilleure nouvelle comédie musicale russe.

Oksana s’est fait connaître d’un large public grâce à sa participation à l’émission télévisée « The Voice of Russia » en 2017.

Plus sur Instagram

MOHAMAD HABBAL

Soliste « A World Symphony » avec « Spirit of One » et « Mawtini ».

Mohamad Habbal est également connu comme le Pavarotti du monde arabe.

Issu d’une famille de musiciens, il a commencé à chanter à l’âge de six ans et a formé son premier groupe dans le style du folklore traditionnel syrien à l’âge de 12 ans. Par la suite, Mohamad a suivi des cours de musique privés de chant et de tambour à cadre et s’est rapidement produit en solo à l’Opéra de Damas.

Avec son groupe, il a fait une tournée à Oman, au Liban, au Pakistan, en Jordanie et en Égypte, et a fait de la musique avec des musiciens chrétiens et musulmans en Syrie.

Après l’éclatement de la guerre, il s’est réfugié en Jordanie et a essayé de continuer à s’y produire, par exemple dans « Jordan Superstar ». En raison de l’évasion et de la mort de certains membres, il a dû dissoudre son groupe et a entamé sa deuxième évasion via la Turquie et la route des Balkans. Il est arrivé en Allemagne un jour après le réveillon de Noël 2015 et a depuis construit sa carrière en Europe.

Mohamad est soliste au sein de l’orchestre Spirit of One depuis 2016.

Plus d’informations sur Facebook

YASEMIN SANNINO

Soliste « A World Symphony » avec « Sonbahar ».

YASEMIN SANNINO, chanteur et actrice, est né à Istanbul d’une mère turque et d’un père italien. Elle a commencé à prendre des leçons de piano à l’âge de 8 ans et a ensuite suivi une formation vocale avec la soprano Luciana Valente et la chanteuse de jazz Maria Pia De Vito, tout en terminant ses études de chimie à l’université « La Sapienza » de Rome.

En tant que chanteuse et auteur-compositeur, Yasemin est apparue dans de nombreux films italiens et internationaux. Depuis 2018, elle est membre du « HUMAN RIGHTS BAND » fondé par Alessio Allegrini pour promouvoir la paix et le respect de la diversité dans le monde.

Yasemin est également l’une des 13 femmes d' »ALMAR’A », l’orchestre des femmes arabes et méditerranéennes, un symbole de liberté, contre les préjugés, la violence, l’extrémisme et le sectarisme. Depuis de nombreuses années, elle chante la musique juive sépharade et askénaze avec MISHMASH dans un riche répertoire allant de l’Espagne à la Turquie et à la Perse.

En 2009, elle a chanté aux côtés du pape Benoît XVI. dans « ALMA MATER » (Geffen Records-Universal Music), interprété par le Royal Philharmonic Orchestra, nominé pour les « CLASSICAL BRIT AWARDS » 2010.

En 2011, elle a été soliste aux côtés de Placido Domingo et Andrea Bocelli dans « TU ES CHRISTUS » (SONY) à l’occasion de la béatification du pape Jean-Paul II.

En tant qu’actrice, elle a joué dans de nombreuses séries télévisées et longs métrages turcs et italiens. En 2020, elle joue le rôle de Mère Maria dans « Icon Project », réalisé par Roland Joffe (« The Mission »).

Pour en savoir plus : https://it.wikipedia.org/wiki/Yasemin_Sannino

JERUSALEM ILFU

Soliste « A World Symphony » avec « Sonbahar » et « Mein Vaterland ».

Jerusalem Ilfu- Nouveau dans l’Orchestre des Cultures avec votre merveilleuse interprétation de « Sonbahar ». Jérusalem Ilfu est née à Lörrach en 1981. Elle est la sixième d’une famille de onze enfants, mais ses racines se trouvent en Érythrée, le pays de la terre rouge. En 1980, ses parents ont réussi à fuir en Allemagne.

Mystérieusement inconnue et pourtant proche de votre cœur, c’est ainsi que Jérusalem a vécu sa terre d’Afrique de l’Est.

Enfant, elle a entrepris ses premiers voyages imaginaires avec la musique et le chant. Elle s’est redécouverte et a plongé en même temps dans le monde fascinant de l’imagination. Portées par des sons familiers, des images atmosphériques surgissent devant l’œil intérieur de la chanteuse, qu’elle exprime à sa manière et enchante ainsi ses auditeurs.

Pour en savoir plus : https://soundcloud.com/jeru-ilfu

KANDARA DIEBATE

Soliste « A World Symphony » (Une symphonie mondiale)

Né en 1973 à Bignona, au Sénégal. Kandara est le chanteur principal de l' »Orchestra der Kulturen » et il est là depuis le premier jour, inspirant non seulement par son jeu de kora, mais aussi par son chant. Il est issu d’une famille de griots bien connue au Sénégal. Son père Boubakar s’est fait un nom en Afrique de l’Ouest et en Amérique du Nord. En sa mémoire, Kandara a produit le CD « Mémoires a Boubakar » en 2018.

Il chante généralement en wolof les textes qu’il a lui-même écrits et souvent improvisés. C’est en Casamance, dans le sud du Sénégal, que Kandara a appris à jouer du Soruba, le double tambour typique des Mandingues. Plus tard, à Dakar, il a été instruit dans l’art de jouer la kora et les chants associés pendant des années.

Dès lors, il joue du Soruba, du Djembé, de la Kora et chante dans divers ensembles traditionnels et modernes, des troupes de théâtre et des ballets en Casamance et à Dakar pendant 10 ans. Il s’est produit lors de célébrations traditionnelles dans l’intérieur du pays ainsi que lors de festivals et de divers événements dans la capitale.

Il a également joué dans des troupes de théâtre, dont l’une a remporté le premier prix d’un concours national. Plus tard, il a également dirigé ses propres groupes de théâtre et de musique. Depuis septembre 2001 à Tübingen, il a joué dans de nombreux endroits en Allemagne, en Italie, en Autriche et en Suisse, entre autres. avec Argile, Aicha Kouyaté, Bantamba et en 2007 il a fondé son propre groupe Kaira Tilo (= « soleil paisible »).

A Montréal, il a fait vibrer le festival « Nuits d’Afrique » et la télévision canadienne. En tant que co-auteur, il a coécrit les livres à succès « Djembé III / Kora » et le « Guide Djembé » (LEU-Verlag).

En 2009, le premier CD avec Kairatilo (Voyage) est sorti. En 2013, il a enregistré le CD « Nomad Kuma » (Il parle) avec le groupe Nomad en 2015 et le CD « Horoya » (Respect) en 2019.

En 2021, il jouera dans un nouveau projet musical avec Chiao-Hua Chang en Pologne…

DEBORA VILCHEZ

Soliste de nos concerts en direct

En 2010, elle a suivi une formation de chant classique et a appris à jouer du cajón auprès de plusieurs percussionnistes célèbres qui ont joué avec Susana Baca, Novalima, etc.

Elle a joué en tant que musicienne invitée avec le groupe japonais de renommée mondiale « Boredoms », qui a présenté un concert inoubliable dans le cadre de la Ruhrtrienale 2012. Parmi eux se trouvaient d’autres batteurs connus tels que Butchy Fuego (MIA, Liars, the Congos, etc.) et Dodo Nkishi (Mouse on Mars).

Elle a chanté pour le groupe Volxtanz (lauréat du concours Créoles 2013) et a effectué des tournées en Allemagne et en Autriche. Elle a chanté et joué le rôle de Superbia dans la pièce de danse théâtrale « Superbia » (production Backsteinhaus) qui a été nominée pour le Tanztheaterpreis.

En outre, on peut entendre sa voix sur la chanson « La Vie en Rose », qui fait partie de la bande-son du court-métrage « Rose » (2016), qui a reçu les prix NYC PictureStart Film Festival à New York pour le meilleur réalisateur, la meilleure actrice Ulrike Folkerts.

En 2016, elle a pris la direction de la comédie musicale « Symphonie de notre vie ».

En 2017, elle a repris la direction musicale de la pièce « Johanna », une production du Staatstheater Stuttgart. Aujourd’hui, elle travaille en tant que chanteuse, batteuse et interprète dans divers projets artistiques.

Il chante généralement en wolof les textes qu’il a lui-même écrits et souvent improvisés. C’est en Casamance, dans le sud du Sénégal, que Kandara a appris à jouer du Soruba, le double tambour typique des Mandingues. Plus tard, à Dakar, il a été instruit dans l’art de jouer la kora et les chants associés pendant des années.

Dès lors, il joue du Soruba, du Djembé, de la Kora et chante dans divers ensembles traditionnels et modernes, des troupes de théâtre et des ballets en Casamance et à Dakar pendant 10 ans. Il s’est produit lors de célébrations traditionnelles dans l’intérieur du pays ainsi que lors de festivals et de divers événements dans la capitale.

Il a également joué dans des troupes de théâtre, dont l’une a remporté le premier prix d’un concours national. Plus tard, il a également dirigé ses propres groupes de théâtre et de musique. Depuis septembre 2001 à Tübingen, il a joué dans de nombreux endroits en Allemagne, en Italie, en Autriche et en Suisse, entre autres. avec Argile, Aicha Kouyaté, Bantamba et en 2007 il a fondé son propre groupe Kaira Tilo (= « soleil paisible »).

A Montréal, il a fait vibrer le festival « Nuits d’Afrique » et la télévision canadienne. En tant que co-auteur, il a coécrit les livres à succès « Djembé III / Kora » et le « Guide Djembé » (LEU-Verlag).

En 2009, le premier CD avec Kairatilo (Voyage) est sorti. En 2013, il a enregistré le CD « Nomad Kuma » (Il parle) avec le groupe Nomad en 2015 et le CD « Horoya » (Respect) en 2019.

En 2021, il jouera dans un nouveau projet musical avec Chiao-Hua Chang en Pologne…

EVA LETICIA

Solistin « Une symphonie mondiale » avec « La Flor y la Duda ».

Eva Leticia est une chanteuse originaire du Bronx, avec des racines hispaniques au Mexique et à Porto Rico. Diplômée de la High School of Music and Arts de New York, elle est également titulaire d’un Bachelor of Fine Arts en interprétation vocale de la New School of Jazz and Contemporary Music.

Ces dernières années, Eva Leticia a travaillé en tant que coach vocal, co-producteur vocal et auteur-compositeur pour un certain nombre d’artistes et de projets connus, tels que Star Search, Popstars, Monrose, Bro’Sis, Martin Kesici, The Tune Brothers, Tiefschwarz et Benztown Productions.

Eva Leticia a été la chanteuse vedette d’un engagement de deux semaines au North American Car Show de Los Angeles en 1995, pour le lancement du roadster Mercedes-Benz SLK. Elle a poursuivi sa tournée à Stuttgart, en Allemagne, où elle s’est produite avec son propre ensemble de salsa de 11 musiciens, « Arcolris », lors de la première mondiale de la série Mercedes-Benz Classe E, devant un public de 4 000 personnes chaque soir.

Des performances avec le bassiste Gerry Mulligan Dean Johnson et la légende vocale Jon Hendricks soulignent son amour pour le jazz. Lors d’un engagement de trois mois au cours de l’été 1996, Eva Leticia a eu l’occasion de jouer avec des grands noms du jazz classique tels que Johnny Parker (trompette) et Terri Thornton (piano/voix) à l’Arthur’s Tavern dans le Greenwich Village de New York.

Toujours en 1996, Eva Leticia a donné une série de concerts avec le célèbre chef d’orchestre latin, Johnny Ray. En tant que membre du Anthony Evans Gospel Choir, elle faisait partie de l’unité primée qui a remporté le concours McDonald’s du Carnegie Hall en 1992.

Sur En 2007, elle a été invitée en tant qu’invitée spéciale à se produire avec le célèbre Blue Man Group à Moscou pour le « Millionaires Ball ». Plus récemment, elle a travaillé en étroite collaboration avec la star du rock allemand, Peter Maffay. En 2009, elle a participé à la tournée Ewig Tour et a également enregistré des accompagnements pour son album Tatoo 2010 et son album Tabaluga dont la sortie est prévue fin 2011.

Au début de l’année 2010, elle a été engagée par le « Staatsoper Stuttgart » où elle a obtenu un rôle principal dans « The Art of Deleting ». Plus tard dans l’année, elle a été invitée à participer au spectacle « Fledermaus » de Strauss dans le rôle d’Ida, dirigé par le cinéaste et vidéaste allemand Philipp Stölzl.

Eva Leticia a travaillé pour Ray Wilson (chanteur de Genesis et de Stiltskin) sur son album de 2011 et a figuré sur son single, First Day Of Change. Cette année-là, elle a également fait une tournée en Allemagne pour le casting de The Voice of Germany et The Winner Is…..

Pour nous mettre à jour en 2014 et en 2015, Eva Leticia a été sur la route avec des légendes allemandes du jazz, Max Greger Sr et Jr, DJ John Munich, MadChick of Soul, The Bix’s Soul Diamonds, et The Time Art Show, pour ne citer que quelques projets dont elle fait partie. Son album tant attendu « THE WALLFLOWER » peut être commandé dans notre boutique.

Pour en savoir plus : http://evaleticia.com/

SERKAN ATES

Soliste « A World Symphony » (Une symphonie mondiale)

Sa musique combine des sons orientaux, anatoliens et occidentaux.

Il s’est familiarisé très jeune avec le baglama (luth à long manche) et a rapidement su qu’il aurait pour tâche de mettre cet instrument en contact avec d’autres cultures.

Il a travaillé avec de nombreux groupes dans une grande variété de genres musicaux en tant que chanteur et instrumentiste. Cela a façonné son style au fil des ans

. Il est instrumentiste et chanteur au sein de notre orchestre depuis 2012.