Dalma Lima

Dalma Lima est née en 1962 à Feira de Santana-Bahia/Brésil. En 1975, il a commencé sa carrière avec Diorgens Magalhães en danse jazz, claquettes et danse africaine. Avec Pamela Richarson, il apprend le ballet classique, la danse moderne et la création de chorégraphies.

De 1981 à 1986, il a présenté ses propres chorégraphies de danse dans différentes villes du Brésil, comme Rio de Janeiro, São Paulo, le Nord et le Sud du pays.

Avec le groupe  » Frutos Tropicais « , fondé en 1979 à Salvador-Bahia, qui cherche à établir une connexion entre différents styles de danse tels que la danse afro-brésilienne, le jazz, la danse moderne et la pantomime, Dalmá Lima est en tournée dans tout le Brésil. A côté de ça, il donnait des cours de danse. Il a également travaillé dans le secteur scolaire dans le cadre du projet « Dance in School », qu’il a mené avec succès dans des écoles primaires et secondaires. Il a participé à divers séminaires et congrès pour la préservation de la musique et de la danse.

En 1980, avec le musicien et musicologue Bira Reis, il a fondé l' »Oficina de Investigação Musical », une institution qui est à la fois une école de musique, une bibliothèque et un atelier de fabrication d’instruments. L’école est également visitée par de nombreux musicologues d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, d’Europe et des États-Unis en raison de ses tentatives intéressantes de reproduire des instruments traditionnels africains et indiens et de produire des compositions musicales avec ceux-ci.

En 1981, il a participé au 1er festival de musique instrumentale à Salvador/ Bahia. Il y a collaboré avec divers autres percussionnistes du nord du Brésil, et d’autres festivals avec le groupe  » Ilú – Batá « , qu’il a fondé avec Bira Reis, déjà mentionné plus haut. Au sein de l' »Oficina de Investigação Musical », Dalmá Lima a fait connaissance avec un monde musical dans lequel il est très vite devenu l’un des musiciens les plus performants. Il a également participé régulièrement à des ateliers internationaux de percussion.

En 1988, il a joué avec « Ilú-Batá » à la « Conferencia international dos Artitas » à Salvador, où le Consul pour la culture africaine et les artistes internationaux Babatundi Olatundi s’est également produit.

Depuis 1988, Dalmá Lima développe son travail en Allemagne avec la Samba, la Samba-Reggae, la Salsa et les Rumbas et surtout avec les rythmes des Candomblés – religion afro-brésilienne, et donne des cours de danse afro-brésilienne ainsi que des cours de rythme et d’improvisation dansée pour les enfants.

Dalmá Lima vit en Allemagne depuis 1988 et travaille comme percussionniste et professeur de danse.

Dans les années 90, il a fondé le groupe  » Caipora  » avec le musicien Toninho dos Santos, jouant du jazz afro-brésilien. Dalmá a également joué avec le célèbre duo  » Rosana & Zélia  » pendant plusieurs années.

De 1997 à l’été 2002, Dalmá Lima a joué dans le groupe  » The Wrigth Thing « .

En 2000, il a joué avec la pop star italienne « Eros Ramazotti » à « Wetten Dass », « Bambi » et « Nobel Prize » à Oslo. Il a également joué avec d’autres groupes et artistes tels que Joy Denalane, Marla Glen, Joe Whitney et les Weather Girls, Phil Colliins, Marshall & Alexander. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)