Le week-end de Whygold

Whygold's Weekend | Music Tip | Brazilian Music |


Le week-end de Whygold

Bebel Gilberto Remixed

Bebel Gilberto Remixed

… sous cette devise, je vous présente mon conseil musical pour le week-end.
Peut-être que l’un ou l’autre découvrira quelque chose de nouveau.

Écouter consciemment de la musique est, à mon avis, aussi important que de lire un bon livre.

https://music.youtube.com/playlist?list=OLAK5uy_kduX5vueRAAULtWE17iT1nk0BB0f4_cRM

Bebel Gilberto [beˈbɛl ʒilˈbɛrtu] (né le 12 mai 1966 à New York ; né Isabel Gilberto de Oliveira) est un auteur-compositeur-interprète brésilien. Elle est la fille de João Gilberto et de Miúcha (Heloísa Buarque de Hollanda, sœur de Chico Buarque), deux grands noms de la musique brésilienne.

Bebel Gilberto a commencé à chanter dès son enfance dans des chorales et sur des disques pour enfants, apparaissant également dans des comédies musicales.

Pendant les années 1980, elle a tenté une carrière solo, collaborant principalement avec Cazuza, mais aussi avec d’autres stars de la Música Popular Brasileira. En 1991, elle s’installe à New York, où elle collabore avec David Byrne, Arto Lindsay et DJ Towa Tei, cherchant à fusionner sa bossa nova avec d’autres styles musicaux pour créer de nouveaux sons. En 2000, avec le DJ et producteur Suba, elle a sorti son CD Tanto Tempo, qui est entré dans les charts de la musique mondiale. En 2001, pour faire suite au succès de son premier CD, le disque Tanto Tempo Remixes est sorti. En 2004 suit l’album Bebel Gilberto, produit par Marius de Vries, et en 2005 ses remixes, avec la participation de Thievery Corporation, DJ Spinna ou Nuspirit Helsinki, entre autres.

Ses chansons Samba da Benção, Tanto Tempo et Mais Feliz ont fait partie de la bande originale du film Hautnah.

(Source : Wikipedia)

Une belle voix, un tempérament brésilien, des sons cool de club – Bebel Gilberto.

Amusez-vous bien en écoutant la musique !

Bien à vous Chris Weigold

P.S. : Peut-être apprécierez-vous le plaisir de l’écoute avec un verre de vin de notre « édition Orchestre des cultures ».