Expérience

UNE SYMPHONIE MONDIALE

En 2020, nous avons mis toute notre énergie dans la plus grande production de CD de l’histoire de notre orchestre. Enregistré dans les plus beaux et les meilleurs studios du Bade-Wurtemberg et d’Europe, nous y avons mis non seulement notre cœur et notre âme, mais aussi la meilleure technologie d’enregistrement d’une équipe audio fantastique autour de Markus Born & Dennis Kopacz.

Pour cette production, nous avons pu enregistrer des chanteurs aussi divers et fascinants que Jay Alexander, Abeer Nehme, Yasemine Sannino, Oksana Voytovich, Eve Leticia, Jerusalem Ilfu, Mohamad Habbal, Serkan Ates et Kandara Diebate. Le résultat est un album conceptuel comparable aux grands albums des années 70 de Pink Floyd, David Bowie et les Beatles.

C’est un grand honneur pour nous que Universal Music MENA ait sorti notre album.

Avec ce programme, l' »Orchestre des cultures » nous donne un aperçu de ses dix premières années et, en même temps, une perspective sur l’avenir. Des œuvres sacrées telles que l' »Ave Verum » de Wolfgang Amadeus Mozart dans un arrangement extraordinaire d’Adrian Werum sont juxtaposées à des chansons symphoniques pop transculturelles telles que « Sonbahar » et « Für mein neues Vaterland ».

Le ténor Jay Alexander, qui prête sa voix à l’orchestre depuis de nombreuses années, donne de nouveaux accents artistiques avec « Im wunderschönen Monat Mai » de Robert Schumann.

Mais Abeer Nehme, l’une des plus belles voix de l’Orient contemporain, fait également partie de ce tour du monde, tout comme Mohammad Habbal et le Philharmonia Chor Stuttgart avec leur fusion de l’hymne arabe « Mouteni » et de l' »Ode à la joie » de Ludwig van Beethoven. « Enregistré au Kleine Audiowelt Heidelberg et dans les studios Hans Rosbaud du SWR à Baden-Baden, masterisé par Christoph Stickel à Vienne, nous étions unis sur ce CD – la technologie d’enregistrement et l’art comme nous l’avions toujours imaginé », déclare Adrian Werum.

Il n’y a actuellement aucun évènement.

Programmes

UNE SYMPHONIE MONDIALE

Avec ce programme, l' »Orchester der Kulturen » présente à la fois une rétrospective de ses dix premières années d’existence et un aperçu de ce que l’avenir nous réserve. Des œuvres sacrées, comme la remarquable reprise par Adrian Werum de l' »Ave Verum » de Wolfgang Amadeus Mozart, côtoient des chansons pop symphoniques transculturelles, comme « Sonbahar » et « Für mein neues Vaterland ». Jay Alexander, collaborateur de longue date, donne de nouveaux accents artistiques avec « Im wunderschönen Monat Mai » de Robert Schumann. L’une des plus belles voix de la musique contemporaine du Moyen-Orient, Abeer Nehme, fait également partie des découvertes musicales de cette collection. De même, Mohammad Habbal et le Philharmonia Choir Stuttgart ont fusionné l’hymne arabe « Mawtini » et l' »Ode à la joie » de Ludvig van Beethoven. L’album a été enregistré dans les studios Kleine Audio- welt à Heidelberg et dans le studio Hans-Rosbaud des radiodiffuseurs SWR à Baden-Baden. Le mastering a été réalisé par Christoph Stickel à Vienne. Le processus artistique combiné à un enregistrement de pointe nous a permis d’offrir un niveau de qualité supérieur à ce que nous aurions pu imaginer. Nous sommes certes « Made in Germany », mais nous avons créé une véritable « World Symphony » : pour vous, notre public mondial.

Le ténor Jay Alexander, qui prête sa voix à l’orchestre depuis de nombreuses années, donne de nouveaux accents artistiques avec « Im wunderschönen Monat Mai » de Robert Schumann.

Mais Abeer Nehme, l’une des plus belles voix de l’Orient contemporain, fait également partie de ce tour du monde, tout comme Mohammad Habbal et le Philharmonia Chor Stuttgart avec leur fusion de l’hymne arabe « Mouteni » et de l' »Ode à la joie » de Ludwig van Beethoven. « Enregistré au Kleine Audiowelt Heidelberg et dans les studios Hans Rosbaud du SWR à Baden-Baden, masterisé par Christoph Stickel à Vienne, nous étions unis sur ce CD – la technologie d’enregistrement et l’art comme nous l’avions toujours imaginé », déclare Adrian Werum.

DAS LIED ( Premiere 2023 )

La chanson d’art allemande est une forme d’art particulière qui n’a pas changé au XXIe siècle. Le caractère intime du chanteur et du piano est resté intact, tout comme leurs racines dans le romantisme allemand. Dans « The Song 2.0. », nous brisons cette tradition de la chanson et l’ouvrons à de nouveaux timbres orchestraux, à des instruments ethniques et à des chanteurs d’autres cultures, nous contrastons les textes avec des textes similaires d’autres cultures et nous mélangeons les couleurs d’excellents chanteurs classiques avec des chanteurs d’autres cultures. Des chansons célèbres des cycles de Schubert, Schumann, Wolf, Wagner, Strauss et Werum sont non seulement orchestrées, mais également restructurées en termes de composition. Un projet passionnant qui s’appuie sur la riche tradition du romantisme allemand et qui, en même temps, se tourne vers l’avenir en ouvrant de nouvelles voies artistiques.

SPIRIT OF ONE ( Première 2024 )

Un projet de croisement interreligieux : des textes et des œuvres spirituelles constituent la base de cette nouvelle composition d’Adrian Werum. Les prières et la sagesse du christianisme, du bouddhisme et de l’islam forment une merveilleuse union avec les chorals de Bach, les mélodies de Mozart et les parties improvisées des cultures musicales non européennes.

Grâce aux membres de l’Orchester der Kulturen, les religions les plus diverses se rencontrent. Dans le concept de « Spirit of One », il y avait aussi la conviction qu’il était temps de créer un nouveau mouvement spirituel, qui ne soit pas fondé sur des traditions et des interdits, comme dans les religions conventionnelles, mais qui s’efforce d’être une source d’inspiration pour l’expérience spirituelle de chacun, indépendamment de sa tradition religieuse ou antireligieuse. Une tentative est faite pour ouvrir aux oreilles européennes l’effet hypnotique de la transe, tel qu’il est vécu par les derviches tourneurs. Les rythmes hypnotiques forment une symbiose passionnante avec les thèmes du Concerto pour piano en ré mineur de Mozart. du Duduk au Didgeridoo dans un tour de force au tempo époustouflant.

ROOTS - NO ROOTS ( Première 2024 )

Chaque type de musique a ses racines, mais traverse toujours les frontières et est universellement compréhensible. Les amateurs de pop et de musique du monde en auront pour leur argent lors du concert conjoint de l’Orchestre des cultures et du Musikwerk Pop-Chor.

Avec leurs ensembles, Adrian Werum et Arnd Pohlmann montrent qu’il est toujours possible de jeter de nouvelles racines en toute liberté.